Le Musée des Confluences inauguré à Lyon

Le musée des confluences a ouvert le 20 décembre, et depuis le temps qu'on en parle, surtout de son coût (364 millions d'euros, contre 60 estimés en 2000) j'ai voulu voir ce que ça donnait. 

De l'extérieur, surprenant,  j'aime beaucoup, ce n'est pas l'avis de tout le monde 

Le lendemain de Noël vers 13 heures (donc période creuse), pour accèder aux caisses (il n'y en a que quatre) 1/2 heure de queue au froid dehors dans les escaliers, 1/2 heure à l'intérieur avant d'accèder aux caisses.

 

IMG_20141226_143605086

IMG_20141226_143729796

Vue sur le nouveau pont Raymond Barre 

 

Ensuite il faut refaire la queue pour accèder aux salles du musée (expositions temporaires ou permanentes)

Il y a deux magnifiques dinosaures (j'ai oublié leur dénomination exacte) ma fille, contente,  a retrouvé son mamouth qu'elle avait vu quand elle était petite à l'ancien musée Guimet

IMG_20141226_152007568 (1)

 

 

 

Comme pour le musée Quai Branly, les salles du Musée des Confluences sont dans le noir, avec les objets éclairés, déroutant  au début, on se cogne beaucoup, pas de sens de circulation, les gens stationnent devant les oeuvres, pas de place pour passer derrière.

Il y avait beaucoup de jeunes enfants qui pleuraient, je les comprends dans le noir, pas très intéressés, les queues à faire.

Mais je serai indulgente, il s'agit des  premiers jours,  je retournerai dans quelques temps pour me faire un vrai opinion.

IMG_20141226_134540205

IMG_20141226_152151153

On peut toucher certains objet, je pense qu'il s'agit de copies

 

IMG_20141226_155007736

Cette robe (en fibres optiques) fait partie de l'exposition  permanente)

 

Pour un petit creux  on peut grimper au 4e , au café gourmand, géré par Pignol,  une belle vue sur la Saône et l'ancien Port Rambaud. mais un espace exigu, j'ai pris  un petit sandwich  pain au lait, tout froid, où est le savoir faire Pignol, c'est un peu l'arnaque.